La puce M1 (Apple) met la concurrence en PLS, explications

Avatar de l’utilisateur
OnEstChezNous
Messages : 1667
Inscription : mer. avr. 08, 2020 5:33 pm

La puce M1 (Apple) met la concurrence en PLS, explications

Message par OnEstChezNous »

En gros on a une puce qui est gravée en 5nm, possède de la DRAM intégrée (permettant une gestion 4x plus rapide pour les vidéos et 7x plus rapide pour les images), un CPU et un GPU env. 2 à 3x plus rapides que ceux des meilleurs processeurs Intel, ainsi qu'un module consacré à l'IA, tout cela pour une consommation énergétique moindre.

On a donc une puce qui est petite par la taille mais géante en terme de performances.
Ce qui a permis à Apple de sublimer les architectures ARM et PowerVR (qui à la base étaient optimisées pour les téléphones portables) et de leur donner des performances dignes d'un ordinateur professionnel? Ses budgets:
https://www.zdnet.fr/actualites/la-ques ... 913325.htm

En tout cas si on en est arrivé là c'est grâce à l'orgueil, à la combattivité et à la détermination du grand Steve, c'est lui qui a permis d'Apple de devenir un tel mastodonte, il a clairement un tempérament de warrior. :fete:

La carte mère du nouveau Mac Mini sous M1 est beaucoup plus petite que celle avec Intel, Apple aurait très bien pu en créer un avec le boitier d'une Apple TV si elle avait voulu (et ça va peut-être se faire dans les prochaines années).
cf. ici:

Autre réflexion: ça prouve que les architectures CISC sont has been depuis longtemps, qu'elles ne doivent leur existence qu'au marketing et à la position dominante d'Intel sur le marché des PC, et qu'elles auraient du être remplacées par du RISC, bien plus efficace énergétiquement.
Pour l'instant, ARM est l'architecture la plus crédible dans ce domaine mais une autre architecture, encore plus optimisée, RISC-V, va peut-être s'imposer dans les prochaines années.

RISC-V est basée sur la 5ème génération de processeurs RISC de l'université de Berkeley (par opposition à SPARC qui était basée sur la première génération), elle a l'avantage d'être beaucoup plus efficace que tout ce qui a existé jusque là, y compris ARM (cf. ici: https://www.quora.com/Why-is-RISC-V-hav ... h-as-SPARC ), et elle est en phase de remplacer ARM dans le domaine de l'embarqué/IoT.
Dernière modification par OnEstChezNous le sam. nov. 21, 2020 1:02 pm, modifié 1 fois.
J'ai vu la mort dans son plus simple appareil
Elle m'a promis des vacances
La mort m'a promis sa dernière danse
Avatar de l’utilisateur
miau
Messages : 4244
Inscription : mer. avr. 08, 2020 5:20 pm

Re: La puce M1 (Apple) met la concurrence en PLS, explications

Message par miau »

"De plus, de nos jours, les différences entre CISC et RISC commencent à s'estomper. Les processeurs actuels sont de plus en plus difficiles à ranger dans des catégories précises. Les processeurs actuels sont conçus d'une façon plus pragmatique : au lieu de respecter à la lettre les principes du RISC et du CISC, on préfère intégrer les techniques et instructions qui fonctionnent, peu importe qu'elles viennent de processeurs purement RISC ou CISC. Les anciens processeurs RISC se sont ainsi garnis d'instructions et techniques de plus en plus complexes et les processeurs CISC ont intégré des techniques provenant des processeurs RISC (pipeline, etc). La guerre RISC ou CISC n'a plus vraiment de sens de nos jours."

C'est dommage pour Steve Jobs, après son "départ", l'image d'Apple a un peu souffert, bien qu'ils continuent d'innover.

Personnellement, ma préférence ira toujours aux "choses libres". Alors iOS, macOS, etc... Je ne peux pas.

Mais c'est cool qu'ils créent des proc plus performants et moins energivores.
Avatar de l’utilisateur
OnEstChezNous
Messages : 1667
Inscription : mer. avr. 08, 2020 5:33 pm

Re: La puce M1 (Apple) met la concurrence en PLS, explications

Message par OnEstChezNous »

Quand on voit les choses à grande échelle et qu'on compare une architecture comme RISC V (qui a été optimisée spécialement pour l'efficacité) avec une vieille architecture comme x86 qui commence à accuser son âge, là ouais, la guerre RISC vs CISC a toujours du sens... malheureusement d'ailleurs, parce que ça prouve qu'il y a tout un tas de trucs dans lesquels on a du retard pas possible, on les maitrise mais on ne les a pas mis en application.
J'ai vu la mort dans son plus simple appareil
Elle m'a promis des vacances
La mort m'a promis sa dernière danse
Avatar de l’utilisateur
miau
Messages : 4244
Inscription : mer. avr. 08, 2020 5:20 pm

Re: La puce M1 (Apple) met la concurrence en PLS, explications

Message par miau »

Toute façon, tout ça c'est du travail bas niveau... à l'échelle du programmeur cela impacte surtout ceux qui font de l'assembleur, ou encore les concepteurs de compilateurs. Pour le développeur normal, ça ne fera pas de différence au niveau du code.

Et pour les usagers, il y aura essentiellement des différences en terme de puissance de calcul, conso énergétique etc.

Dans plein de domaines, on maîtrise des techniques sans les avoir mis en production à grande échelle. Et c'est souvent pour des questions de rentabilité, ou d'accords / pressions / lobbies.
Avatar de l’utilisateur
OnEstChezNous
Messages : 1667
Inscription : mer. avr. 08, 2020 5:33 pm

Re: La puce M1 (Apple) met la concurrence en PLS, explications

Message par OnEstChezNous »

Le problème des puces x86 c'est que ça reste une usine à gaz, avec un millefeuille de couches et de surcouches, donc c'est assez difficile de créer des puces à la fois petites et rapides avec ça. D'ailleurs Intel a du arrêter ses processeurs Atom dans les années 2010, car bien moins optimisées que les processeurs ARM.

Le RISC plus c'est surtout une philosophie: éliminer tout ce qui est superflu, tout ce qui peut nuire à l'efficacité du processeur, ne conserver que ce qui est réellement utile, pour avoir une puce qui soit à la fois simple, efficace et économe en énergie. Bref c'est l'équivalent (dans le hardware) de la philosophie KISS (keep it simple as stupid) des systèmes d'exploitation libres.

L'architecture ARM peut donc être considérée comme étant plus RISC que les architecture PowerPC et x86.
De même que parmi les SoC ARM, les puces A d'Apple et Snapdragon de Qualcomm sont plus conformes à la philosophie RISC que les Exynos de Samsung (qui sont complexes, énergivores et lents).
D'ailleurs il y a des pétitions d'usagers pour que Samsung arrête avec ses puces Exynos, car elles sont lentes et bouffent de la batterie pour rien.

RISC V est probablement l'architecture qui répond le mieux à ces critères de simplicité/efficacité et c'est d'ailleurs pour cela qu'elle sera probablement adoptée en masse dans le monde des objets connectés, gadgets électroniques et systèmes embarqués: ça consomme peu, c'est fluide et surtout c'est facile à implémenter dans une carte mère conçue "sur mesure".
J'ai vu la mort dans son plus simple appareil
Elle m'a promis des vacances
La mort m'a promis sa dernière danse
Avatar de l’utilisateur
OnEstChezNous
Messages : 1667
Inscription : mer. avr. 08, 2020 5:33 pm

Re: La puce M1 (Apple) met la concurrence en PLS, explications

Message par OnEstChezNous »

On veut virer ce "testeur" zimbabwéen, au fait, ou tout du moins effacer ses tests répétitifs?
J'ai vu la mort dans son plus simple appareil
Elle m'a promis des vacances
La mort m'a promis sa dernière danse
Avatar de l’utilisateur
Heisenberg
Site Admin
Messages : 199
Inscription : mer. avr. 08, 2020 3:29 pm

Re: La puce M1 (Apple) met la concurrence en PLS, explications

Message par Heisenberg »

OnEstChezNous a écrit : dim. sept. 12, 2021 7:56 am On veut virer ce "testeur" zimbabwéen, au fait, ou tout du moins effacer ses tests répétitifs?
Ouais, c'est bon, suis arrivé, c'est fait.
La peur est ta pire ennemie
Répondre